Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ecologiqueeteconomique.over-blog.com

ecologiqueeteconomique.over-blog.com

Ce Blog se consacre au développement durable en Afrique. Il diffuse des actualités, des analyses et des interviews pour décrire les réalités du développement durable en Afrique.

Développement durable: l'hydroponie, à la fois pilier de l'autosuffisance alimentaire et source d'emplois pour l'Afrique

Développement durable: l'hydroponie, à la fois pilier de l'autosuffisance alimentaire et source d'emplois pour l'Afrique

Après plus de deux semaines d'absence, nous revenons avec nos portraits d'hommes et de femmes qui oeuvrent pour le développement durable en Afrique. Et après mr Sylla Idrissa que nous vous avons présenté ce lundi, nous vous présentons mr Oumar Ouattara.

L'homme, qui est moniteur de production animale et végétale en Côte d'Ivoire, a bien voulu nous expliquer l'importance de l'hydroponie pour ce pays. Le procédé, qui s'applique dans l'agriculture vivrière et qui est encore peu connu en Côte d'Ivoire, consiste à cultiver les plantes sur un substrat neutre et inerte. Grâce à un arrosage régulier et à un apport constant de nutriments, il est possible de donner au substrat les mêmes propriétés que le sol classique et cela permet à la plante de pousser hors-sol dans des conditions optimales. Outre l'avancée technologique certaine qu'elle représente, l'hydroponie a l'avantage de pouvoir se faire partout et pour une grande variété de légumes (tomates, choux, carottes...). Elle offre donc de nombreux avantages et représente un investissement très rentable.

Ecologique et Economique: Bonjour mr, pouvez vous présenter svp?

mr Oumar Ouattara: Bonjour, je suis Oumar Ouattara. Je suis moniteur de production animale et végétale (MPVA)

Ecologique et Economique: Aujourd'hui en tant qu'expert, pouvez vous nous décrire la situation du secteur agricole en Côte d'Ivoire?

mr Oumar Ouattara: Tout d'abord, il faut noter que la Côte d'Ivoire doit relever le défi de l'autosuffisance alimentaire. Le marché ivoirien est actuellement en pleine expansion et l'offre locale n'est pour l'instant pas en mesure de combler la demande.

Au niveau de l'agriculture vivrière, la situation s'améliore ces dernières années. En effet, durant les dernières décennies, nous avions assisté à une baisse du rendement essentiellement dûe à la paupérisation des terres cultivables. Mais grâce à l'encadrement assuré par les structures spécialisées et à l'intégration des dernières innovations agricoles, la situation s'améliore progressivement. Mais pour lemoment, nous sommes encore loin de l'autosuffisance alimentaire.

Ecologique et Economique: Comment expliquez vous la paupérisation des terres cultivables qui a été observée ces dernières décennies?

mr Oumar Ouattara: Ce sont principalement trois points qui ont conduit à la paupérisation des terres. Il s'agit de l'utilisation de fertilisants non adaptés, de l'utilisation abusive d'intrants et de la non mise en jachère prolongée des terres cultivables.

Ecologique et Economique: L'hydroponie fait lentement son entrée en Côte d'Ivoire et nous avons très peu d' entrepreneurs qui l'utilisent. Qu'est ce qui justifie votre intérêt pour cette technique?

mr Oumar Ouattara: L'hydroponie, qui est également appelée agriculture hors-sol, est l'un de mes domaines de prédilection pour plusieurs raisons. Tout d'abord, il s'agit d'un procédé beaucoup plus efficace que l'agriculture classique (c'est à dire l'agriculture sur sol): l'hydroponie a en effet un rendement supérieur de 200% à celui de l'agriculture normale et elle nécessite moins d'espace, moins d'intrants et moins d'entretien.

Ensuite, c'est une technique qui peut être utilisée à toutes les saisons et qui ne souffre donc pas des aléas climatiques. Enfin, c'est une technique qui peut être utilisée pour une grande variété de légumes. Je vais ici vous citer les principaux légumes vendus sur le marché ivoirien: il s'agit de la tomate, le piment, la carotte, le chou, la laitue, le haricot vert, le concombre ou encore le gombo. Tous ces légumes et beaucoup d'autres peuvent être cultivés grâce à l'hydroponie.

Ecologique et Economique: Pouvez vous nous donner quelques conditions de réussite de cette technique de culture?

mr Oumar Ouattara: Aujourd'hui, pour faire de l'hydroponie, il faut d'abord suivre une formation adaptée. La formation s'effectue auprès des structures compétentes. Elle comprend une semaine de théorie et une période de pratique au cours de laquelle la structure d'encadrement fournit les outils et le matériel nécessaire et supervise les premières opérations.

Pour ce qui est des conditions de pratique, la culture hydroponique nécessite en premier lieu un isolant. Il s'agit d'un élément qui permet de détacher la plante de la terre: cela peut être un sachet biodégradable, une bouteille, une alvéole.... A l'intérieur de l'isolant, on ajoute du substrat de coco, de la tourbe, de la bourre de coco et de la terre. Pour le reste, la réussite du projet dépendra du temps qui lui est accordé, de l'entretien minutieux des cultures, de l'application des mesures d'hygiène et de l'application stricte des techniques enseignées durant la formation.

Ecologique et Economique: l'hydroponie a t'elle des inconvénients?

mr Oumar Ouattara: A ma connaissance, si les instructions sont suivies à la lettre, l'hydroponie n'a pas d'inconvénients. La seule chose qu'il faut savoir, c'est que vous pouvez rapidement vous retrouver avec un excédent de production. Mais vu que la demande est en constante augmentation dans notre pays, c'est plutôt une bonne chose.

Ecologique et Economique: Nous savons que les jeunes se désintéressent de l'agriculture à cause de l'image obselète véhiculée par cette activité. Est ce que l'hydroponie peut changer la donne et comment?

mr Oumar Ouattara: En effet, l'agriculture est mal vue par les jeunes qui lui associent une image dégradante. Les jeunes sont le plus souvent tournés vers les carrières administratives, ou les bureaux comme on le dit souvent. Par ailleurs, les rares jeunes qui s'interessent à l'agriculture s'orientent vers les cultures industrielles (hévéa, jatropha...) et délaissent l'agriculture vivrière (certains la pratiquent chez eux mais ils sont très rares).Or l'agriculture vivrière représente un potentiel d'emplois non négligeable étant donné la forte croissance du marché et l'insuffisance de l'offre.

Dans cette situation, les points forts de l'hydroponie sont non seulement d'être moins salissante que l'agriculture normale mais également d'être beaucoup plus productive. Ajoutez à cela la facilité d'entretien de cette culture (moins d'entretien, moins d'intrants et moins d'espace utilisé) et vous obtenez un secteur pourvoyeur d'emplois et très rentable.

Ecologique et Economique: Aujourd'hui, quels sont les moyens financiers qu'un jeune peut solliciter pour se lancer dans l'hydroponie?

mr Oumar Ouattara: Aujourd'hui, l'inexistence d'un mécanisme de crédit agricole rend les choses particulièrement difficiles en matière de financement mais il n'est pas impossible d'en trouver. L'Agriculture est avant tout un business et comme pour tous les business, il y aura toujours un investisseur prêt à mettre la main à la poche à condition de disposer d'un projet solide, pertinent et surtout rentable. Cela implique que l'entrepreneur doit avoir un bon business plan et qu'il doit maîtriser son projet d'hydroponie.

Par ailleurs, il faut savoir que de nombreux acteurs nationaux et internationaux (ONG, institutions financières, organisations de jeunes ...) sont à pied d'oeuvre pour mettre en place des moyens de financement efficaces et adaptés.

Ecologique et Economique: Dans ce cadre, quelle peut être l'aide de l'Etat?

mr Oumar Ouattara: Il est impératif que l'Etat comprenne que l'agriculture vivrière, en particulier l'hydroponie, est une solution plus que valable pour le problème de chômage. Et cela d'autant plus que l'offre actuelle est loin de satisfaire la demande.

L'Etat peut donc jouer un rôle de garant auprès des jeunes afin de leur permettre d'obtenir des financements et de s'insérer socialement grâce à l'agriculture. Pour aller plus loin, la création d'un mécanisme de crédit agricole serait parfaitement adaptée à la situation.

Ecologique et Economique: Quelles sont selon vous les mesures qui pourraient permettre à l'hydroponie de se développer?

mr Oumar Ouattara: Je peux proposer trois mesures principales qui peuvent permettre de lancer l'hydroponie en Côte d'Ivoire. Il faut que:

-l'Etat supprime les taxes sur l'importation du matériel agricole et des autres produits phytosanitaires de qualité

-il faut mettre en place dans le système éducatif, un programme d'enseignement supérieur entièrement axé sur l'agriculture. Cela se fait déjà en France et dans de nombreux pays développés.

-il faut faciliter l'accès au crédit pour les jeunes qui veulent se lancer dans l'agriculture.

Ecologique et Economique: Avez vous un message à lancer aux jeunes?

mr Oumar Ouattara: Je dirais aux jeunes que l'agriculture est un secteur qui jamais ne tarit ni ne trahit. Se nourrir le plus sainement possible fait partie des besoins primaires de tous les hommes. L'hydroponie est donc un secteur qui mérite une grande attention de la part des jeunes. Ils doivent s'organiser, concevoir leurs projets hydroponiques et rester confiants. Des ateliers et des travaux sont actuellement en cours pour les aider à réaliser leurs rêves.

Ecologique et Economique: Nous vous remercions pour cet entretien

mr Oumar Ouattara: C'est moi qui vous remercie

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article