Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ecologiqueeteconomique.over-blog.com

ecologiqueeteconomique.over-blog.com

Ce Blog se consacre au développement durable en Afrique. Il diffuse des actualités, des analyses et des interviews pour décrire les réalités du développement durable en Afrique.

Innov Ecolo Formation 2: Afrique et développement durable, quels enjeux?

Innov Ecolo Formation 2: Afrique et développement durable, quels enjeux?

Il y en a en Afrique une certaine distance par rapport au développement durable. Cette notion est bien souvent perçue comme une tendance à exploiter commercialement ou tout simplement comme une notion assez éloignée de nos réalités. Il s'agit là d'une vision erronée des choses mais qui trouve sa justification dans l'approche qui est faite du développement durable avec des termes scientifiques, des prévisions et des recommandations qui ne sont pas toujours à la portée de tous.

Nous parlerons donc de manière simple avec des exemples précis. Prenons le cas de l'énergie, qui a été largement évoqué cette année. Selon les chiffres officiels, un africain sur trois n'a pas accès à l'énergie et le reste y a accès dans des conditions déplorables ( coût élevé, délestages...). Vous même, qui êtes en train de lire, avez certainement connu quelques délestages au cours de cette année 2015 pour ne pas dire plus. Et vous êtes certainement nombreux à trouver vos factures élevées. De nombreux foyers, villages, entreprises et même communes ont d'ailleurs recours à des groupes électrogènes pour pallier le manque. Et tout près de nous, le Ghana connaît une crise énergétique qui deviendra bientôt sanitaire si rien n'est fait. Les raisons de cette situation sont claires: une explosion démographique, des infrastructures vétustes et un manque d'investissements. Et les résultats, nous les connaissons assez bien.

Pourtant, nous avons chez nous du soleil, du vent, des fleuves pour profiter pleinement des énergies solaires, éoliennes et hydrauliques qui sont renouvelables. Certains pays comme le Cap vert, le Costa Rica, le Kenya ou encore la Suède ont déjà emprunté ces voies mais la majorité des pays africains semble peu intéressée. En cause, un manque de moyens comme cela a été répété à la Cop21 mais également un manque d'initiatives dans le secteur privé. Les jeunes entrepreneurs manquent de confiance et les investissements ne suivent pas. A tord malheureusement puisque des initiatives comme celles d'Adam Goundi au Bénin, d'Alexandre Castel en Côte d'Ivoire et au Sénégal ou encore d’Électriciens sans frontières au Burkina Faso démontrent clairement que les énergies renouvelables peuvent fonctionner efficacement. Et pour ceux qui auraient besoin de plus d'exemples pour y croire, une école pour former des professionnels de l'énergie solaire vient d'ouvrir ses portes à Bamako.

La problématique est la même pour le recyclage des déchets. Alors que la plupart des villes africaines sont submergées par les ordures et autres matériaux inutilisés, les actions de recyclage sont rares et restent du domaine de l'informel. Dans l'esprit général, les ordures sont associées à la saleté et il serait dégradant de les traiter. ¨Pourtant, certains l'ont fait et sont devenus des entrepreneurs accomplis. C'est le cas de Bethlehem Tilahun Alemu, la fondatrice de Sole rebels. Grâce à son entreprise qui produits des chaussures avec des semelles en pneus recyclés, cette jeune éthiopienne est aujourd'hui classée parmi les 25 femmes les plus influentes d'Afrique par le très sérieux Guardian et vend ses chaussures dans le monde entier. Et elle est loin d'être la seule dans ce cas puisque des femmes comme Lorna Rutto ,la fondatrice de la société Ecopost,au Kenya ont réussi à recycler des sachets plastiques pour créer des clôtures. Toujours au Kenya, la jeune Diane Kerubo Mong'are a réussi à accompagner les jeunes de son village dans le recyclage des déchets et à en faire un business. Et Plus récemment, l'entrepreneuse ivoirienne Raphiath Soulé a remporté le prix de meilleure start up aux African SME's Awards 2015 (qui ont eu lieu à Nairobi au Kenya) et a été lauréate aux Africa startup competition (qui ont eu lieu à Maputo au Mozambique) grâce à son entreprise Fiwé SARL qui est spécialisée dans la production d'emballages en carton, en papier et à base de déchets de bananiers.

Dans le domaine de l'eau également, les enjeux sont cruciaux puisqu'il s'agit de permettre un accès à l'eau potable à des millions de personnes sur le continent. Là également les projets se multiplient avec par exemple le projet marocain Vernet qui consiste à produire un filtre qui effectue un traitement physique et chimique de l'eau. Ce projet, porté par l'école mohammedia des ingénieurs (EMI) au Maroc, a notamment remporté le prix Unilever des jeunes entrepreneurs en 2014. Nous avons également le projet de la startup sunwater life qui vient de s'associer à la plateforme it'saboutmyafrica pour lancer une vaste levée de fond en Afrique.

Les exemples sont nombreux et nous auront l'occasion de revenir plus en détails sur chaque secteur. Mais ce qu'il est important de comprendre après ces deux premières séances, c'est que le développement durable est tout à fait adapté en Afrique. Cela parce qu'il permet la mise en place de projets qui sont rentables, qui créent des emplois et qui protègent l'environnement.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article